fermer

Vivre dans le desert

la soif de vivre

Je n’ai jamais été dans un désert physiquement, mais j’en ai vu des représentations. Il y a une chose qui est indéniable par tous, c’est la rareté des arbres, des plantes des hommes et des habitats, ces éléments qui représentent pour nous des signes de sécurité, de vie. Contrairement aux terres vertes, le désert est donc conçu mentalement par nous, comme étant un espace sableux vaste, aride, sans vie. On se dit si on s’y retrouvait, nous serions perdus, sans repères, sujets à des tempêtes se sable, et sables mouvants ; ça fait peur.
Dans les terres vertes, il y a les autres, on peut bâtir, construire, cultiver, s’aimer, se consoler, s’entraider, demander, recevoir, arracher, manipuler, pointer du doigt, accuser, on n’est jamais responsable de quoi que ce soit, on peut contrôler, imiter ; un sentiment profond de maîtrise, on peut créer des limites qui deviennent nos repères et c’est confortable.
Habitués à cette sécurité, nous développons avec le temps des techniques de survie, raison pour laquelle nous sommes, nous les Hommes, appelés  » les artistes de la survie ». Nous savons exactement ce qu’il faut faire, comment il faut le faire ?, quand ? Avec qui ? Pour atteindre des résultats qui n’ont que pour but de nous permettre de survivre.
Mais si nous regardons bien ce qu’est un homme, ce que nous sommes de manière organique, nous sommes un corps qui est en relations avec le monde physique et quelque chose de nous transcende ce corps et nous permet de naviguer dans ce monde physique et de lui donner un sens. Vous pouvez lui donner le nom que vous voulez : esprit, âme, mentale… Etc peut importe . 
Le corps, nous devons le protéger, le nourrir, le garder en forme, car nous avons besoin de lui pour survivre et comme survivre est notre objectif jusqu’ici, alors tout ce qui a trait ou est en relations avec notre corps, sera considéré au plus haut rang. Donc la question « comment faire ? » devient la plus importante ; comment se faire autant d’argent et le plus rapidement possible ? Comment faire pour posséder le matériel ? Avoir du travail ? Avoir de quoi manger ? Comment faire pour se reproduire ? Seront les questions préoccupantes. Cette situation a rendu notre vie mécanique, elle a détruit toute la beauté de la vie, c’est aussi la raison pourquoi nous sommes victimes de la technologie, car elle résout les problèmes créés par la question « comment? « .

Voyez-vous donc que le corps ici ressemble à la terre verte, qu’il est limité, et sa sécurité dépend de notre relation avec tous ceux qui nous entourent ? Et tant que notre vie est limitée à cette dimension de nous, nous serons infiniment sujets aux misères qui peuvent en découler. Et nous savons combien misérables, nous sommes, nous le savons combien insatisfait, frustré, malades, incomplet, nous sommes.

Mais cette autre dimension de nous est inconnue, elle représente le désert, nous n’avons jamais été là-bas, et même quand nous avons une fois été invité à faire un tour, nous avons eu peur, c’est normal. C’est vaste, aride, sans repères, nous ne voyons pas d’eau, pas de nourriture pas d’arbre pour nous abriter, pas de personnes avec qui converser ou demander un renseignement, donc pas de signe de vie comme nous la connaissons. On est livré à soi-même. 

Mais c’est de cette dimension que dépend la qualité de notre vie, si nous voulons vivre heureux, connaitre le vrai goût de la vie, si nous aimerions la vivre avec enthousiasme, amour et passion, nous n’avons pas le choix que de se lancer dans cette aventure qui semble si dure. Vivre dans notre désert, dans l’insécurité, dans le danger quotidien, dans l’urgence à tous moment. Nous sommes obligés de rester éveillés, attentifs, car tout ce que nous voudrons là-bas ne s’obtiendra que dans l’intensité de notre désir, si non, nous mourons. C’est ainsi 

Et un conseil, si vous sentez la soif, pas grave, aussi intense, elle sera, aussi proche sera la source d’eau, car dans le désert, la vitesse d’apparition de la source d’eau dépend de l’intensité de votre soif.

à propos de l´auteur

Kwalay

Mes écrits, ma musique n'ont pour but que de te mener à ta découverte, à ton silence.

Ecris ton commentaire

tu as surement utilisé HTML tags et attributs:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>