fermer

Sois riche!

Car seul le riche est le royaume des cieux

L’argent ne console que le pauvre. Seul le pauvre trouve une sorte de consolation en l’argent. Quand il regarde vers le haut, il voit le riche et se dit « ah ! Si j’avais, quand j’aurais demain ». Alors il peut encore rêver, quelque chose d’invisible va donc le motiver travailler dure, dure, même faire et supporter des choses inhumaines pour s’offrir cela. 

Il a de l’espoir, il rêve encore, il est motivé, il veut toutes ces choses, il désire ardemment à devenir riche comme celui au-dessus. Alors il peut espérer encore qu’avec l’argent qu’il gagnera à loterie, qu’il économisera, demain, il pourra s’offrir un château, une villa, des voitures de luxe, des montagnes de chaussures et de vêtements, les femmes et hommes de ses rêves.
Il existe une sorte de motivation à continuer à ne serait-ce qu’à exister, quelque chose le motive, quelque chose de pas palpable, une force invisible.

Le riche l’a déjà et se retrouve là au sommet, plus de soucis d’un certain ordre, d’un clin d’œil, il a tout ce qu’il veut de matériel, par conséquent plus d’espoir, mais plein de désespoir, plus d’efforts à fournir pour les avoir, mais aussi plus de joie et il perd le goût de cette vie car plus de consolation.

C’est alors en ce moment, quand le rêve, l’espoir et la consolation matérielle ont disparu, que la question du sens de sa vie naît dans son esprit. Et parce que cette question le tourmente et qu’il n’arrive pas à avoir de réponse, il essaye tout pour s’en échapper, puisqu’il a l’air de tourner en rond, faire les mêmes choses stupides, conduire les mêmes voitures, voler pour les mêmes destinations, boire les mêmes vins et faire le même sex. C’est étrange, mais c’est ainsi. Il a l’air ridicule, il s’ennuie depuis ses hauteurs. Quelque chose en lui est insatiable et veut encore plus.

Mais ce moment est aussi le moment le plus valeureux de sa vie, le plus important, car c’est soit il se suicide, soit il se transforme. Je veux dire que son imagination, cette chose de pas palpable, cette même force vitale en lui l’appelle à une autre aventure, mais cette fois immatérielle et c’est le début de la vraie religion, la vie. Avant il survivait comme le pauvre, maintenant que la survie est assurée, moins d’importance lui est donnée. 

Pourtant, pour le pauvre, même si dieu existait, ne pourrait pas le connaître, car même dieu sera juste un moyen de survie, un gagne-pain pour lui et tant qu’il y a rêve, espoir à ce niveau encore, cela sert de voile ou de barrière à la dimension où dieu est visible ; c’est comme pour dire : tant qu’il y a obscurité, voir clair est impossible.

 

à propos de l´auteur

Kwalay

Mes écrits, ma musique n'ont pour but que de te mener à ta découverte, à ton silence.

2 Commentaires

  1. Coco

    Ahahah donc être pauvre c’est être dans le l’obscurité ?
    Oui pour connaître autre chose il fo finir une étape si g t resume

    • Kwalay

      😀 non …..

Ecris ton commentaire

tu as surement utilisé HTML tags et attributs:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>